JIÉQÌ #24

PASSAGE DE L'AN & FÊTE DU PRINTEMPS

 

Le 28 janvier c'est la fête de Jiéqì !

Jiéqì c'est quoi ?

C'est une proposition originale de Lionel Malric, de créer 24 pièces musicales en suivant le calendrier Chinois qui divise l'année en 24 saisons. C'est 124 adhérents qui reçoivent une musique fraîche tous le 15 jours. C'est une aventure musicale partagée, sur une année, au rythme des saisons. C'est l'année du Singe de Feu qui a commencé le 4 février 2016 et se terminera le 28 janvier 2017. Et c'est l'occasion de fêter ça !

 

Dès 16h, pour le goûter, histoire de commencer fort en créativité imaginatoire, Bertrand Boulanger nous invitera en Ouscrapie avec son scrabble géant à mots libres, un jeu fulgurant d'invention de mots, OUvroir de SCRAbblologie POétique, l'OUSCRAPO ! Les règles du jeu par ici.

 

Il y aura du thé, amenez les gâteaux !

 

A 18h, Lionel MALRIC vous invitera à fermer les yeux, mais vous ne résisterez pas à les ouvrir, pour un concert d'objets sonores issu de son travail tout au long de l'année sur le projet Jiéqì.

Une musique improbable et poétique.

 

 

A 19h, il y aura de quoi boire et magner pour bien commencer la soirée. Tartines, soupe de courge-coco & co.

 

Puis nous reprendrons à 20h avec la projection d'AUTOCHTONIES, un moyen-métrage de Jane Kozlowski sur les rites et fêtes du village de Saillans sur une année. Les jiéqì de Lionel Malric constituent la bande son.

 

 

A 21h, le GAMELAN DU DRÔMISTAN, ensemble de percutions balinaises (métallophones, gros gongs, petits gongs...) nous embarquera avec ses sonorités et ses rythmes enivrants.

 

 

 

 

A 22h, ce sera le tour du TARAF DES 3 BECS, cette fanfare improbable et organique (des cuivres,  des cordes, des anches, des percussions et des chansons) pour une musique généreuse et conviviale, ode à la vie.

 

 

Puis Léo PLASTAGA, musicien atypique électro-bricoleur de sons, inventeur de gestes sonores mettra le feu avec un dispositif concocté pour l'occasion. Une musique du mouvement.

 

 

Bonne fête !

Enfants bienvenus.

 

 

website © Yannis Frier | 2015